Ecrire = corriger…

Et avant de corriger, on soumet son texte à un lecteur neutre, aka le ou les bêta-lecteur(s).

Alors pour vous donner une idée de l’ascenseur émotionnel :

étape 1 – Youpiiiiii ! j’ai fini !!!!!

étape 2 – Bon, maintenant je le fais lire, ça m’évitera de passer à côté de coquilles, et puis au moins je saurai si c’est bien.

étape 3 – Bon ça y est, tu as fini de le lire ?

étape 4 – Toujours pas fini ? Mais c’est que c’est pas intéressant ou quoi ?

étape 5 – Ooooh, une bêta… C’est trop gentil, merci merci merci !

étape 6 – Ah. Y’a tant de trucs qui vont pas ?

étape 7 – Hum, Bêta-lecteur A n’a pas tord. Et Bêta-lecteur B non plus. Faut vite que je change tout ça !

étape 8 – Euh, mais en fait… c’est contradictoire ce qu’ils disent… Bon, y’en a un qui va être content et pas l’autre….

étape 9 – Aller, je me mets aux corrections

étape 10 – Oh puis zut, hein, j’ai une autre idée de nouvelle en tête !

Voili voilou. Ou comment j’ai bien envie de commencer une nouvelle pour un autre AT (en plus j’ai presque l’histoire en tête, manque juste des recherches sur des créatures mythologiques – que j’ai commencées hier soir, hein), alors que demain il va falloir que je m’attelle aux corrections de ma nouvelle pour l’AT d’Etherval. Grümpf.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s