Ecrire = corriger…

Et avant de corriger, on soumet son texte à un lecteur neutre, aka le ou les bêta-lecteur(s).

Alors pour vous donner une idée de l’ascenseur émotionnel :

étape 1 – Youpiiiiii ! j’ai fini !!!!!

étape 2 – Bon, maintenant je le fais lire, ça m’évitera de passer à côté de coquilles, et puis au moins je saurai si c’est bien.

étape 3 – Bon ça y est, tu as fini de le lire ?

étape 4 – Toujours pas fini ? Mais c’est que c’est pas intéressant ou quoi ?

étape 5 – Ooooh, une bêta… C’est trop gentil, merci merci merci !

étape 6 – Ah. Y’a tant de trucs qui vont pas ?

étape 7 – Hum, Bêta-lecteur A n’a pas tord. Et Bêta-lecteur B non plus. Faut vite que je change tout ça !

étape 8 – Euh, mais en fait… c’est contradictoire ce qu’ils disent… Bon, y’en a un qui va être content et pas l’autre….

étape 9 – Aller, je me mets aux corrections

étape 10 – Oh puis zut, hein, j’ai une autre idée de nouvelle en tête !

Voili voilou. Ou comment j’ai bien envie de commencer une nouvelle pour un autre AT (en plus j’ai presque l’histoire en tête, manque juste des recherches sur des créatures mythologiques – que j’ai commencées hier soir, hein), alors que demain il va falloir que je m’attelle aux corrections de ma nouvelle pour l’AT d’Etherval. Grümpf.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s