Logiciels versus papier

Une question récurrente quand on écrit : sur quoi ?

Réponse :

Le support sur lequel vous êtes le plus à l’aise ! (Ahah, elle était facile celle là !)

Non, mais sérieusement. Il y a des logiciels pour tout maintenant :

– des logiciels pour détecter les répétitions : repetition detector, un répétoscope en ligne (avec un nombre de sec limités, comme tous les outils en ligne), et je vais vous renvoyer ici pour d’autres techniques que je n’ai jamais utilisées 🙂

– des logiciels de correcteur d’aurtôgraf, le plus célèbre si j’ai bien compris étant antidote (on me souffle à l’oreille qu’il fait également les corrections grammaticales, de syntaxe, qu’il propose des dictionnaires assez complets, et toutes les grenouilles qui l’ont testé ont l’air de s’entendre sur le fait qu’il est carrément bien)

– des logiciels de reconnaissance vocale ou de reconnaissance d’écriture : alors là, chapeau. Je n’ai jamais testé, mais les derniers échos récents que j’ai eu ne sont vraiment pas top. A voir si vous y parvenez, mais entre les erreurs sur deux mots dont la prononciation est identique (cerf et serre par exemple : si vous mettez vos plantes sous un cerf, ça ne va peut-être pas les aider…), ou le problème de la reconnaissance de l’écriture humaine (après ça dépend comment on écrit hein… mais perso si ma 1ere ligne est souvent lisible, la 25e l’est bien moins… 😀 )

– des tablettes avec un logiciel intégré permettant de transformer directement l’écriture manuscrite en tapuscrit : j’ai ça, sur ma tablette. Et honnêtement, j’ai la vague impression qu’il y a deux logiciels différents de caché là dessous en fonction de comment on accède à cette fonction : si ça marche super bien pour écrire sur facebook, etc, la reconnaissance sur word et assimilés est pour l’instant pas si géniale que ça. Ca passe bien, hein, mais il faut relire quand même. (Après je m’en suis pas encore servie plus que ça, il paraît que l’outil s’adapte à l’utilisateur et finit par distinguer les l des e par exemple – enfin j’ai dans l’idée que c’est l’utilisateur qui finit par s’adapter à l’outil et faire super gaffe à comment il écrit là dessus). Et dernier point négatif : je déteste écrire tout en bas d’une page, surtout quand il y a un décalage de hauteur entre le bas de la page et le bureau (genre sur un cahier, …) : or, quand on écrit sur tablette, la plupart du temps la zone d’écriture se trouve en bas de la tablette. Juste horrible de mon point de vue. (Bon après c’est pas si mal fait que ça non plus, je m’en sers pour prendre des notes sur des pdf que je lis, etc hein !)

– des logiciels comme scrivener ou ywriter aident à l’organisation. Je n’ai jamais testé scrivener, mais yWriter j’y ai passé un peu de temps. Au final, écrire directement dedans c’est hors de question pour moi, je m’y perds. Par contre, m’en servir pour déterminer le chapitrage, je trouve ça pas mal pratique. Bon après c’est un gadget : un dossier « roman » remplis de dossiers « chapitre 1 » « chapitre 2 » ça a le même effet. Oui mais pas tout à fait. Parce que yWriter pense à sauvegarder quand vous oubliez (et donc exit les pertes de sec quand l’ordi plante). Parce que yWriter enregistre à des endroits différents (sauvegarde du 01/01 et sauvegarde du 02/01 dans deux fichiers séparés par exemple – bon, c’est pratique mais ça bouffe de l’espace disque. Après faut savoir ce qu’on veut, ma bonne dame 😀 ). Parce que chaque chapitre est découpé en scène, et qu’il y a des petites cases à remplir en mode « c’est x le narrateur », « machin et bidule apparaissent dans ce chapitre », il y a aussi la description chapitre par chapitre et scène par scène. Du coup, quand vous vous souvenez avoir écrit un truc quelque part, que vous voulez le modifier pour le bien de la suite des aventures de votre héros/héroïne préféré(e), mais que « c’est sûr, c’est entre les pages 50 et 200 ! » hey bien… pas besoin de se taper les 150 pages, il suffit de relire les descriptions des scènes.

Au final, je compte quand même pas mal de logiciels payants (repetition detector est gratuit 30jours puis payant, antidote est payant, word est payant [merci libre office de me permettre d’écrire gratos], les tablettes où vous pouvez écrire directement au stylet sont plus chères, les logiciels de reconnaissance vocale sont payants). Et honnêtement, ça me fait suer de devoir payer pour écrire.

Oui bon ok je paye la connexion internet pour les recherches et raconter mes bêtises ici ; je paye l’électricité et le PC pour avoir un tapuscrit lisible et non un manuscrit illisible ; je paye l’encre de mes stylos et les feuilles. Oui, peut-être que quand j’aurai repris (et fini) mon roman je craquerai pour antidote pour un logiciel similaire.

Mais dans l’ère du numérique absolu dans laquelle on est en train de rentrer, bon gré mal gré, (et quitte à être vieux jeu), je préfère encore écrire sur du papier. L’inspiration vient tellement plus facilement pour moi… Et le fait de devoir réécrire le tout sur le PC, je ne le vois pas comme un inconvénient,  mais plus comme une première relecture. Un truc que je fais sans trop réfléchir et où machinalement je vais chercher une autre tournure de phrase, me rendre compte que j’ai utilisé deux fois le mot « taureau » dans la même phrase.

Après je ne nie pas que ces logiciels ont une utilité, au contraire. S’ils ont été inventés, c’était pour répondre à une demande : l’oeil humain est peut-être moins perspicace qu’un logiciel pour vous faire rentrer dans la cervelle que le mot « sorcières » répété 152 fois sur un texte de 20000sec c’est peut-être un peu beaucoup ; les logiciels de reconnaissance vocale permettent de gagner du temps pour ceux qui ne parviennent pas à copier et corriger en même temps (vrai que recopier la phrase « Un filet de sang coulait le long de la joue du dragon, qui cherchait à présent son prochain repas. » parfois ça aide à faire sa liste de course : penser aux rumstecks et au ketchup, par exemple).

Comme pour tout ce qui concerne l’écriture, et nos vies en général, on est tous différents. Je vais donc répondre à la question par : « Le support sur lequel vous êtes le plus à l’aise ! ». (Les réponses les plus simples sont parfois les plus vraies 🙂 )

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s